top of page
  • Photo du rédacteurChrysippe

Les représentations « objectives » comme sources de paix psychologique

Dernière mise à jour : 8 nov. 2022


· Les « bonnes » représentations, nommées par les stoïciens représentations cataleptiques (φαντασια καταληκτικη, phantasia kataléptiké), compréhensives, « objectives », « adéquates » ou encore premières, sont celles qui ne contiennent pas de jugements additionnels plaqués sur les faits bruts qui se présentent à nous.

· Ces représentations « objectives » des évènements ne rajoutent pas de constructions interprétatives par-delà ce qui est donné dans leur partie factuelle descriptive, elles se limitent à ce qui est rendu disponible à la perception « matérielle ».

· Ces représentations « objectives » sont sources de paix psychologique ; cette paix étant en partie définie comme la « désintoxication » à notre habituation personnelle, socialement renforcée, à entretenir avec les évènements un rapport passionnel due à notre placage à leur endroit de jugements de valeur « hallucinatoires » décrétant arbitrairement de leur irrépressible négativité dolorifère.

· La seule mobilisation de ces représentations « objectives » est dès lors le chemin de la « conversion du regard » stoïcienne qui n’attribue plus aux évènements de fausses valeurs morales (« bien » et « mal ») illusoires qui nous empêchent de les voir de façon apaisée dans leur nudité factuelle propre et neutre.

· Le chemin de l’acquisition de la sagesse est ainsi celui de l’apprentissage, face aux évènements du monde, de techniques de mobilisation de représentations dites « objectives », sources de paix psychologique.


Michael PICHAT

Docteur & maître de conférences des universités,

fondateur du Cabinet Chrysippe (chrysippe.org)

59 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page